BBP : une entreprise Win-Win-Winneuse

"L’emploi, c’est la clef dans notre projet", assène les fondateurs de BBP. L'histoire du Brussels Beer Project commence en 2013, sous l'impulsion de deux amateurs de bière, Olivier et Sébastien. Leur mission : réveiller la scène brassicole belge. Pour Brussels Beer Project, faire partie d'une nouvelle économie est aussi essentiel que le houblon pour la bière ! Et collaborer avec des entreprises de travail adapté fait partie intégrante de cette recherche.

« Au-delà de la bière, nous voulons donner l'exemple d'une entreprise responsable et être un motif de fierté pour notre communauté », explique Olivier de Brauwere (co-fondateur) à l’origine de la première bière au monde à base de pain invendu, aujourd'hui symbole de l'économie circulaire ! Voici la suite de l'interview.

Comment est née la collaboration entre Beer Project et les ETA ?

Olivier de Brauwere : La collaboration a été logique et naturelle pour nous. Notre brasserie est à Bruxelles et, vu notre taille, beaucoup de choses sont très « manuelles » comme la mise de clips sur les bouteilles. Nous connaissions Travie de nom car c’est un acteur important à Bruxelles dans la mise à l’emploi de personnes en situation de handicap. On a donc pris contact avec eux pour commencer une collaboration il y a 6-7 ans. Par la suite, on a également créé un partenariat avec Manufast qui est spécialisée dans la préparation des colis pour l’e-shop. Choisir un partenaire local est pour nous une évidence. Le Brussels Beer Project est en partie financé par un financement participatif (« Beer for Life »), grâce auquel les gens reçoivent 12 bières gratuites par an pour leur contribution à vie. En choisissant des partenaires locaux, nous réduisons également notre empreinte écologique.

Qu'est-ce que cette collaboration implique exactement ? Que font les ETA pour vous ?

Travie et Manufast s’occupent pour nous de différentes choses : préparation des colis pour l’e-shop, stockage au froid pour certains produits, mise de clips sur 4 bouteilles, mise de petits cartons avec corde autour sur des bouteilles. En temps voulu, nous prévoyons d'étendre cette coopération, car notre deuxième brasserie est située juste en face de Travie.

Cette collaboration s'inscrit-elle dans une vision plus large de votre entreprise ?

L’emploi est clef dans notre projet. Notre partenaire financier est Invest for Jobs qui regarde avant tout au rendement social, et plus particulièrement l’emploi non délocalisable. Au-delà des 30 personnes dans notre équipe, qui inclue notamment une personne avec handicap, il nous semble naturel d’avoir un partenariat long terme avec des ETA.

Quelle est la valeur ajoutée de cette collaboration pour les deux parties?

Pour nous, sous-traiter des tâches manuelles nous permet de nous focaliser sur notre cœur de métier. Pour les ETA, avoir des tâches manuelles répétitives permet de donner de l’emploi à des personnes en situation de handicap. La relation commerciale est très bonne et très fluide. Cela permet donc de sous-traiter des tâches de manière efficace, tout en ayant un impact positif.

« Terug naar nieuwslijst

Vous cherchez un travail ou un stage dans une entreprise de travail adaptée ?

Cliquez ici
Contacteer ons !  

Harde werkers? Zeker en vast !

Nieuws

Alle nieuws

Maatwerkbedrijven (MB's), vroeger 'beschutte werkplaatsen' genoemd, stellen personen met een handicap te werk. Daartoe bieden ze bedrijven, overheden en particulieren talrijke diensten aan.