L'économie sociale c'est... sexy !

L’économie sociale : notre futur, justement !

Communiqué de presse du 6 décembre 2021 (Concertes - Cabinet Trachte)

Bruxelles soutient une campagne de promotion de l’économie sociale auprès des jeunes. Le développement de l’économie sociale (NDR : dont les entreprises de travail adpaté font partie) est une des priorités du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale dans son processus de transition vers un modèle socio-économique plus durable et soutenable.

Portés par la Secrétaire d’Etat à la Transition économique Barbara Trachte, plusieurs travaux sont menés pour accompagner la capitale de l’Europe dans cette démarche, en s’inspirant notamment de l’économie du Donut, mais aussi des principes fondamentaux de l’économie sociale, qui refuse le profit comme une fin en soi et place la gouvernance participative au cœur de l’entreprise. Parce que notre économie doit être au service de l’humain, et non le contraire.

Afin de booster ce modèle économique d’avenir, plus éthique, plus durable et pourvoyeur d’emplois de qualité, la Région bruxelloise soutient une campagne de promotion de l’économie sociale à destination des jeunes de moins de 35 ans. Car oui, « on peut combiner rêve social et réalité économique ! ».

Cette campagne de communication, initialement lancée en Wallonie, avec le soutien de la Ministre Christie Morreale, bénéficiera d’une couverture bruxelloise dès le 6 décembre 2021.

L’économie sociale : notre futur, justement !

Pourquoi un focus « Jeunes » ? Les jeunes, acteurs de changement en devenir, dessinent l’avenir de notre société. En manque de repères dans une économie qui pose question, ils ont, ces dernières années, manifesté leur intérêt grandissant pour les enjeux sociétaux et climatiques, notamment par le biais des marches pour le climat avant le début de la pandémie Covid-19.

Désormais, la jeune génération veut jouer un rôle actif dans la transition vers une société plus inclusive et durable. L’économie sociale, en tant que modèle économique alternatif, rencontre ces aspirations en proposant une solution concrète et pérenne pour celles et ceux qui désirent entreprendre et consommer différemment, de manière plus durable et équitable.

  • Les jeunes sont les futurs entrepreneurs sociaux et coopératifs de demain : il faut les encourager, les former, les accompagner et les outiller à se lancer !
  • Les jeunes sont de nombreux consommateurs de biens et de services plus durables ;
  • Les jeunes sont aussi les futurs travailleurs des entreprises d’économie sociale.

On compte 4 800 entreprises de l’ES à Bruxelles, pour un total de 107.000 emplois, soit 1 emploi sur 8 ! L’objectif de cette campagne est de les sensibiliser à l’existence d’un autre modèle économique, une économie plus locale, plus durable, plus humaine. Une économie plus juste, qui est déjà une réalité à Bruxelles, comme les chiffres le démontrent. Une économie qui jouit d’une certaine notoriété mais qui, pour beaucoup, demeure floue ou mal comprise. La campagne adresse donc un message clair via son spot de campagne : le futur passe par une économie plus juste.

 
La campagne insistera sur les fondamentaux de l’économie sociale au travers de visuels impactants. Dès le 6 décembre et durant 2 semaines, la campagne sera déployée dans la capitale. 

L’économie sociale à Bruxelles

L’économie sociale, ce sont des milliers d’associations (ASBL), entreprises et coopératives sociales, fondations et mutuelles. Chaque jour, elles produisent des biens et services dans la plupart des domaines d’activité (santé, alimentation, construction, énergie, titres-services…). Leur raison d’être est de rencontrer les besoins de la société, plutôt que de viser le profit à n’importe quel prix. C’est cette finalité sociale qui est au cœur de leur projet. Les 4 fondamentaux de l’économie sociale :

  • Rendre service à la société plutôt que de faire du profit à tout prix
  • Prendre des décisions collectivement, de manière horizontale
  • Réinjecter les bénéfices dans l’activité, pour plus d’impact
  • La gestion et la prise de décision ne sont pas dirigées par une autre entreprise ou un pouvoir public.

Exemple : Sociaago, une coopérative dans le secteur bio et local à destination de la ceinture alimentaire bruxelloise !

Le 26 novembre dernier, dans le cadre de la campagne de communication, Barbara Trachte a rendu visite à Sociaago, une nouvelle coopérative dans le paysage de l’alimentation durable bruxelloise. Les petits producteurs bio, en particulier de la périphérie bruxelloise, sont confrontés à de réelles difficultés pour proposer et distribuer leurs produits aux restaurateurs et distributeurs bio et au détriment de leurs activités, sont obligés de se tourner vers des grossistes ou d’assurer individuellement en interne ces tâches. L’accès à une solution logistique intégrée doublée d’une plateforme digitale pour faire connaître leurs produits constitue un maillon manquant essentiel au bon développement de ce secteur.

Sociaago est le fruit de cette réflexion et a été retenu comme lauréat de Be Circular 2020 : il s’agit d’une coopérative qui fonctionne avec l'entreprise de travail adapté Manufast et qui vise à développer une solution logistique durable pour les petits producteurs en intégrant dans un hub logistique de 7.500m² à Ganshoren les services de picking et de packing des produits locaux à destination du réseau Good Food, grâce à une plateforme digitale mettant en relation les petits producteurs avec les points de vente ou de restauration.

« Terug naar nieuwslijst

Vous cherchez un travail ou un stage dans une entreprise de travail adaptée ?

Cliquez ici
Contacteer ons !  

Harde werkers? Zeker en vast !

Nieuws

Alle nieuws

Maatwerkbedrijven (MB's), vroeger 'beschutte werkplaatsen' genoemd, stellen personen met een handicap te werk. Daartoe bieden ze bedrijven, overheden en particulieren talrijke diensten aan.